lundi 28 juillet 2014

Berlin - Jason Lutes

J'avais lu le premier tome de Berlin, "La Cité des Pierres" il y a bien longtemps et par hasard, dans une maison de vacances qui m'avait été prêtée. Ce n'est qu'il y a quelques mois que j'ai mis la main sur "Ville de fumée" le deuxième tome de cette série de bandes dessinées qui comportera en tout trois volumes.




Originellement publié en feuilleton, Berlin décrit la vie dans la capitale allemande de 1928 à 1933. Basée autour de la relation entre Marthe Müller, étudiante aux Beaux-Arts qui vient d'arriver en ville, et Kurt Severing, journaliste politique, l'histoire suit de multiples personnages: un jeune Juif qui vend des journaux communistes alors que ses parents le croient à l'école, une famille d'ouvriers qui se déchire à cause de la politique, des étudiants aux Beaux-Arts, un groupe d'afro-américains qui joue dans les cabarets...



Les personnages divers et variés permettent d'aborder les différentes facettes de la ville:vie nocturne trépidante, liberté sexuelle mais aussi tensions permanentes. La bande dessinée met bien en valeur les tourments politiques qui agitent Berlin, et les heurts réguliers entre le pouvoir en place, les "rouges" et l’extrême-droite.



Dommage que le tome trois n'ait pas encore été publié car les deux premiers volumes sont passionnants. Une belle réussite qui donne envie de connaitre la fin de l'histoire.

samedi 26 juillet 2014

"Paris 1900 la ville spectacle" au Petit Palais

Que cela fait plaisir de visiter une exposition aussi riche, belle et intéressante!"Paris 1900 la ville spectacle" est au Petit Palais jusqu'au 17 août, et n'hésitez surtout pas à y aller, c'est une valeur sûre.

(Par contre, et merci Fleur pour le conseil, achetez impérativement un billet coupe-file si vous voulez profiter au mieux de votre temps, et ne pas faire la queue pendant des heures...)


La visite commence par les salles consacrées à l'Exposition Universelle de 1900, et c'est incroyable de voir l'impact de cet événément sur Paris: la république française ayant enfin été reconnue par les monarchies, l'Exposition avait accueilli plus de 50 millions de visiteurs, et avait été l'occasion entre autres de construire le Petit Palais et le Grand Palais, d'inaugurer le pont Alexandre III et surtout d'ouvrir la première ligne de métro... C'est aussi le début de l'électricité et du cinéma avec les frères Lumière. 


Mais Paris, en pleine Belle Epoque, était aussi capitale de l'art, du luxe et de la décoration, ceci étant illustré par des bijoux Lalique, des vases Gallé, des fresques de Mucha... Moi qui suis une grande fan d'Art Nouveau, j'ai été émerveillée par le nombre et la qualité des objets exposés.



La Parisienne était considérée comme un modèle d'élégance aux yeux du monde, et l'exposition rappelle d'ailleurs que la porte de l'entrée de l'Exposition Universelle était surmontée d'une représentation de femme habillée par la célèbre couturière Jeanne Paquin. De très beaux vêtements sont exposés, ainsi que des tableaux mettant en valeur la mode de l'époque.

     

L'exposition se termine par une évocation du Paris culturel et nocturne: le Moulin Rouge, le Chat Noir, les maisons closes mais aussi les succès de Sarah Bernhardt, d'Yvette Guilbert ou Loïe Fuller...

Comptez près d'1h30 pour faire le tour de cette exposition: les salles sont nombreuses, et il y a vraiment une multitude de très beaux objets exposés, qui valent largement les 11 euros de l'entrée. Les photos sont autorisées.

J'ai passé un merveilleux moment dans cette "ville spectacle" qui est la plus belle exposition que j'ai vue cette année.

Pour en savoir plus, le site de l'exposition.

jeudi 24 juillet 2014

Petit Etat de ma LAL 2014

Après un point sur ma PAL d'été, j'ai trouvé bon de me pencher sur ma LAL, que j'avais rédigée début Février...une liste bien dodue comme je les aime! Cinq mois plus tard , alors que c'est bientôt la rentrée littéraire, et que des centaines de nouveaux livres vont me faire de l'oeil, qu'en est-il?

Quelques classiques ou assimilés:

   
Céline -Voyage au bout de la nuit
Emily Bronté- Les Hauts de Hurlevent
Albert Cohen -Belle du Seigneur : on m'a plutôt conseillé de lire "Le livre de ma mère"...
André Schwartz-Bart- Le derniers des justes
Marguerite Duras-L'Amant-La Douleur-Le Ravissement de Lol V.Stein

Rien n'a été lu, mais je compte sur le Mélange des Genres pour lire un classique français et un classique étranger...le Céline aura sans doute sa chance...

Des policiers ou assimilés:

Gillian Flynn- Les lieux sombres : dans ma PAL d'été  et je compte le lire assez vite car une adaptation au cinéma va bientôt sortir.
Gillian Flynn-Sur ma peau : lu en Mai mais je n'ai pas (encore) écrit de billet
Relire les enquêtes du rabbin d'Harry Kemelman: j'en ai relu deux sans les chroniquer: "Un beau jour le Rabbin a acheté une croix" et "Ce jour où le Rabbin a quitté la ville" en Février
Compléter la série des Kathy Reichs (Temperance Brennan): il m'en reste quatre à lire, ça va être tendu!

    

Découvrir les Faye Kellerman (en anglais puisque seulement deux sur une vingtaine sont traduits en français):
j'ai commandé "Ritual Bath", le premier de la série
Compléter la série des Kate Atskinson (Jackson Brodie): en fait j'ai découvert que je les avais tous lus!
Découvrir Iris Johansen (en anglais)  : pas sûre que ce sera cette année...
Compléter la série des Philip Kerr: j'ai lu "Prague Fatale" (pas de billet) et Vert-de-Gris, il me reste Hotel Adlon et j'aurai lu tous les livres publiés en français.
Découvrir Jussi Adler Olsen: il faut vraiment que je m'y mette...
Découvrir Sara Paretsky: pas sûre que ce sera cette année...
Découvrir Lisa Gardner: ce sera au moins "La maison d'à côté", qui avait eu le Prix ELLE policier...
Découvrir Lisa Unger: pas sûre que ce sera cette année...
Compléter la série de Lisa Lutz (les Spellman): le dernier est dans ma PAL d'été 
Compléter la série des Arnaldur Indridason: j'ai lu "Le Duel" et "Étranges Rivages"
Sue Grafton -W is for Wasted : je suis fan de la détective Kinsey Millhone, j'ai lu toutes les lettres précédentes, le W est encore inédit en français, il faut absolument que je lise ce roman!
Lire d'autres Tana French (j'ai beaucoup aimé La maison des absents)
Découvrir Michel Bussi: Un avion sans elle, je compte également lire "Ne lâche pas ma main" et "Nymphéas Noirs"
Pierre Lemaitre - Alex
Camilla Lackberg- Le Gardien de Phare, je vais également lire bientôt "La Faiseuse d'Anges"
Donato Carrisi- L'écorchée
Découvrir Karin Slaughter

   

Je n'ai pas lu beaucoup de romans policiers depuis le début de l'année...j'espère me rattraper durant le deuxième semestre 2014. 

Des contemporains:

Pierre Assouline - Sigmaringen
Edouard Louis -En finir avec Eddy Bellegueule
Maylis de Kerangal - Réparer les Vivants
Donna Tartt- Le Chardonneret
Lola Lafon-La petite communiste qui ne souriait jamais
Alberto Garlini- Les noirs et les rouges: pas sûre de le lire cette année...
Alice Munro- Trop de bonheur: pas sûre de le lire cette année...
Amor Towles -Les règles du jeu : je l'ai commandé

    

Amos Oz et Fania Oz-Salzberger- Juifs par les mots: je l'ai emprunté à la médiathèque
Andrei Makine- Le pays du lieutenant Schreiber- Une femme aimée
Anne B.Ragde -Je ferai de toi un homme heureux: je l'ai acheté, c'est déjà un premier pas
Astrid Rosenfeld- Le legs d'Adam: je vais bientôt l'emprunter à la médiathèque
Atiq Rahimi- Syngue Sabour : pas très motivée pour cette année...
Ben Fountain- Fin de mi-temps pour le soldat Billy Flynn : pas très motivée non plus...
Bernard Chambaz- Dernières nouvelles du martin-pêcheur: le passage de l'auteur à la Grande Librairie m'avait fait grande impression...
Celine Minard -Faillir être flingué: en cours de lecture 
Christiane Felscherinow- Moi Christiane F.la vie malgré tout
Christophe Ono-dit-Biot - Plonger: dans ma PAL d'été 
Claudie Gallay-Une part de ciel: lu, j'attends Laure pour publier mon billet de LC ;-)
Daniel Glattauer-Quand souffle le vent du nord
David Malouf-Une rançon
David Vann-Sukkwan Island: lu, et pas aimé (désolée Coralie!) pas de billet, mais je vais lire "Désolations".
Dennis Lehane- Live by night: "Ils vivent la nuit", dans ma PAL d'été 
Dominique Fernandez-On a sauvé le monde: plus très motivée...
Douglas Kennedy -Cinq jours: je n'en ai pas eu un écho très positif, mais je le lirai quand même...
Hanif Kureishi- Le Dernier Mot: dans ma PAL d'été 
Helen Fielding-Mad about the boy
Helene Grémillon- La Garçonnière
Ian McEwan- Opération Sweet Tooth : j'ai lu des avis positifs pendant le "Mois Anglais", donc cette lecture ne devrait pas tarder...

   

J.Courtney Sullivan- Maine - Les débutantes: dans ma PAL d'été
Jeannette Winterson- Oranges are not the only fruit: en fait je vais lire "Pourquoi être normal..?" :-)
JK Rowling -Une place à prendre
JK Toole- La conjuration des imbéciles
Jonathan Coe- Expo 58
Jonathan Dee-Les privilèges: plus très motivée...
JC Oates-Mudwoman: je doute que je le lirai cette année...
Khaled Hosseini-Ainsi résonne l'écho infini...
Laura Kasischke- En un monde parfait - Les Revenants
Laurent Seksik-Le cas Eduard Einstein: je l'ai acheté
Marisha Pessl-Night Film: j'ai adoré "La physique des catastrophes", j'espère que celui-ci sera aussi bon...
Nina Bouraoui-Standard
Pierre Michon -Vies minuscules
Pierre Lemaitre- Au revoir là-haut: dans ma PAL d'été
Ron Rash-Une terre d'ombre
Compléter les Modiano que je n'ai pas encore lus
Et bien sûr, les Goncourt des Lycéens pour le challenge d'Enna et les anciens Prix ELLE: j'ai seulement lu "Un Secret" de Philippe Grimbert, qui rentre dans les deux catégories.

Un bilan pas trop catastrophique, j'ai bien avancé dans la concrétisation de ma LAL, le bilan de fin d'année ne devrait pas être trop mauvais!


mardi 22 juillet 2014

Némésis - Philip Roth

Philip Roth est un auteur que je lis depuis près de vingt-ans (oui, pour ceux qui me connaissent, j'ai commencé à lire du Philip Roth à dix ans...no comment), mais je n'avais pas encore pris le temps de lire "Némésis", tout comme "Indignation", alors que le résumé me faisait baver d'envie.


J'associe souvent Philip Roth à Woody Allen, car tout comme lui, il a longtemps produit des œuvres très distinctives pour maintenant publier des livres toujours aussi bien écrits, mais qui ne présentent plus forcément des critères aussi marqués, notamment sur le plan de la provocation et de la sexualité. D'ailleurs, pour les lecteurs qui n'auraient jamais encore lu des romans de Philip Roth, celui-ci n'est pas vraiment représentatif de l'oeuvre de cet écrivain.

"Nemesis" comme la plupart des livres de Philip Roth se passe dans la communauté juive de la ville de Newark, avec la majorité des personnages ayant l'âge qu'avait Philip Roth, né en 1933, à cette époque. En effet, nous sommes à l'été 1944, et Bucky Cantor, le directeur du terrain de jeu, s'occupe d'enfants d'une dizaine d'années. Bucky n'a pas été incorporé car il souffre d'une très mauvaise vue, mais c'est un jeune homme de vingt-trois ans en pleine santé, et au corps d'athlète. Il possède également un grand sens du devoir. Cet été 1944 est très chaud, et bientôt des cas de polio se déclarent. Bucky, dont les deux meilleurs amis sont en train de se battre contre les Nazis, doit faire face à la mort de deux de ses élèves et à l'infirmité de dizaine d'autres. Lorsque sa petite amie Marcia lui propose de la rejoindre comme moniteur dans un camp de vacances, au grand air pur et loin du foyer infectieux, il n'hésite pas longtemps. Mais les choses ne vont pas se passer comme prévu pour le pauvre Bucky...

Un vaccin ayant été développé en 1955, la peur panique de la polio a disparu depuis, et la génération à laquelle j'appartiens est peu familiarisée avec cette maladie aux conséquences abominables.
Philip Roth traduit très bien l'impuissance d'une communauté qui ne sait pas comment la maladie se transmet, comment l'éviter, et qui ne peut que constater ses ravages, et ses impacts aléatoires sur les enfants: tout peut rentrer dans l'ordre en quelques semaines, ou bien provoquer de très sérieuses infirmités, voire la mort, qu'elle soit lente ou rapide. L'inconnu est donc partout, et laisse la part belle aux rumeurs et à la culpabilité. 

Car c'est un conte bien cruel que nous livre Philip Roth: une déchéance physique, sociale, familiale. Il y a d'ailleurs une réflexion intéressante sur l'ironie du sort, le rôle de Dieu, la culpabilité et la résilience. "Némésis" est une sorte de fable talmudique, et Bucky Cantor une sorte de Larry Gopnik dans "A serious man" des frères Coen. 

"Némésis" est un roman court, de facture plus accessible et classique que la plupart des livres de Philip Roth, mais qui appelle à la réflexion. Une belle réussite littéraire.

dimanche 20 juillet 2014

Un avion sans elle- Michel Bussi

Je n'avais jamais entendu parler de Michel Bussi avant un certain article du Nouvel Observateur très méprisant envers les lectrices de cet écrivain, article d'ailleurs démonté avec brio par ma chère Galea.
C'est là que je me suis aperçue que Michel Bussi était un des auteurs les plus lus en France, et que je n'avais jamais lu aucun de ses ouvrages... 


"Un avion sans elle", jeu de mots sur le titre de la chanson de CharlElie Couture, commence par une catastrophe aérienne: un avion Istanbul-Paris s'écrase...on ne retrouve aucun survivant sauf un bébé de quelques mois...Le problème est qu'il y avait deux bébés dans l'avion donc qui a survécu? Lyse-Rose de Carville ou Emilie Vitral? Nous sommes en 1980, il n'y a pas encore de tests ADN pour répondre à cette question, qui reste ouverte dix-huit après, alors que la survivante est maintenant majeure, malgré l'enquête au long cours du détective Crédule Grand-Duc.

Rien à dire au niveau de l'imagination, Michel Bussi a réussi à ficeler une intrigue aux petits oignons, qui m'a tenue en haleine tout au long du récit. Je doute fort que quiconque ait deviné le dénouement, tant il est inattendu.

Je n'ai néanmoins pas trouvé ce livre très bien écrit, avec un style qui ne donne pas assez de profondeur au récit, et ai eu du mal à m'attacher aux personnages, et à m'intéresser aux intrigues secondaires du roman. J'ai par exemple trouvé caricatural le personnage de Malvina, la grande soeur de Lyse-Rose, et j'ai toujours du mal avec les noms amélienothombesques comme "Crédule Grand-Duc" alors que le personnage nébuleux du détective est plutôt bien bâti.

Malgré ces réticences, cela reste une lecture facile et agréable, parfaite pour l'été, et pour moi qui ai lu beaucoup de romans policiers dans ma vie, cela fait vraiment du bien d'être surpris par le dénouement d'une intrigue. Je pense d'ailleurs lire "Nymphéas Noirs" et "Ne lâche pas ma main" pour me forger une opinion plus développée sur cet auteur.


mercredi 16 juillet 2014

Ma PAL de l'été 2014


L'été et le soleil ont toujours augmenté ma bibliophagie légendaire, et le fait de m'être récemment inscrite à un réseau de médiathèques très bien fournies à deux pas de mon travail n'a rien arrangé... En plus de mes récents achats, il y a donc des milliers d'ouvrages qui me murmurent "Emprunte-moi!" dès que je passe devant les rayonnages...

Voici la *petite* sélection qui s'empile donc sous mon bureau, et que j'ai très envie de lire avant la fin du mois de Septembre:





karoo


Certains sont des coups de cœur de blogueurs amis qui se reconnaîtront (Profanes, Karoo, Plonger, les Spellman, Au revoir là-haut...), d'autres sont écrits par des auteurs que je suis depuis longtemps (Lehane, Roth, Läckberg...)...Vous retrouverez mon avis sur certains romans en version audio, d'autres ont été choisis par pure curiosité...
Et comme je suis toujours preneuse de bons conseils... n'hésitez pas si vous pensez qu'un ou des livres manquent cruellement à cette sélection!
                

dimanche 13 juillet 2014

Mauvais Genre- Chloé Cruchaudet

Paul et Louise viennent de se marier lorsque Paul est envoyé à la guerre de 14-18. Il découvre l'horreur dans les tranchées. Traumatisé par la mort d'un camarade, il se mutile pour quitter le front. Pour ne pas y être renvoyé, il déserte et retrouve sa femme.
Celle-ci le cache, mais las de vivre cloîtré, il trouve une astuce pour pouvoir sortir se promener : se déguiser en femme. 
Devenu Suzanne, il retrouve la liberté et un travail, découvre sa part de féminité... mais également le libertinage dans le bois de Boulogne, y entraînant sa femme. 


Entre échangisme, bisexualité, confusion des genres, travestissement, violence conjugale, "Mauvais genre" raconte une vie de couple hors norme durant une dizaine d'années. Ce qui était au début un déguisement devient une nouvelle personnalité pour Paul, qui se réalise en Suzanne, et découvre de nouvelles facettes de sa sexualité. Louise, par amour et devoir, est entraînée dans la nouvelle vie de son mari, mais espère qu'un jour la situation reviendra à la normale. Mais Paul peut-il laisser derrière lui les années vécues en Suzanne?

Cette bande dessinée, inspirée d'une histoire vraie, explore des thèmes inhabituels, et n'hésite pas à évoquer de façon crue, sans être vulgaire, l'horreur de la guerre ou la sexualité de Paul et Louise, au travers de dessins en noir, blanc et rouge.


Je pense que certaines personnes pourront se sentir gênées par la crudité des dessins et des paroles et par les thèmes abordés. Cela n'a pas été mon cas et j'ai beaucoup apprécié cette bande dessinée, originale par le sujet et le traitement, et vraiment marquante. Une belle découverte.